Un peu d'histoire :

    L'église bysantine est citée dans la charte de Clovis, son patron est Saint Martin.  Une des ses chapelles est consacrée à Saint Men, elle attirait autrefois en pélerinage les malades atteints de la lépre. Il fallait pour s'acquitter du prix de la guérison, se procurer l'argent nécessaire en recourant à l'aumône. Conjointement, une léproserie située au lieu-dit "La Croix des Anders" dispensait des soins aux atteints du mal dit "de Saint Men".

Dans un passé plus récent, le recensement de la population a subi de larges variations :

- en 1836, Jaleyrac comptait 1231 habitants et cinq ans plus tard 515 habitants, ceci s'explique par le remodelage des communes.

- de 1841 à 1886, la population oscillait entre 750 et 600 habitants.

- entre 1886 et 1896, la population passe de 600 à 1339 habitants en raison de la construction de la ligne de chemin de fer. Puis elle retombe à 625 habitants en 1896.

- à partir de 1896, la population ne cesse de diminuer pour atteindre 261 habitants en 1982. C'est une politique résolumment engagée qui a permis à la commune de Jaleyrac de passer de 261 à 383 habitants ( une des rares communes du Cantal a avoir  sa population en augmentation au dernier recensement ).

   Concernant l'histoire de Mauriac et de ses environs, nous vous conseillons vivement le site du Comité historique et d'archéologie de Mauriac et de sa région tant pour sa forme que pour son contenu.